Communiquer en famille

« C'est par la sagesse qu'une maison se construit » Proverbes 24.3


Les tem­pêtes de la vie déter­mineront si on a fait du bon tra­vail ou non dans son foy­er. Il est très impor­tant de savoir com­mu­ni­quer chez soi. Il faut donc se pos­er ces qua­tre ques­tions. 1) Suis-je assez ouvert(e) avec les gens que j’aime ? Sans en être con­scient, on peut avoir des atti­tudes nuis­i­bles à la rela­tion aux autres. Si on riposte, on les hum­i­lie. Si on aime domin­er, on les intimide. Si on les ignore, ça les agace. Mais si on dia­logue, on les encour­age. Si la col­lab­o­ra­tion avec les autres n’est pas ancrée dans nos habi­tudes, il faut chang­er les choses afin de con­stru­ire une bonne rela­tion avec sa famille. 2) Ai-je iden­ti­fié ce qui détru­it la com­mu­ni­ca­tion ? Inter­net, le mobile, les tex­tos et la télé sont les prin­ci­paux coupables. Savez-vous qu’en moyenne, un cou­ple passe moins d’une heure par semaine en dis­cus­sions sérieuses, mais env­i­ron cinq heures par jour devant la télé ? 3) Est-ce que j’en­cour­age cha­cun à s’ex­primer ? Et lorsqu’il le fait spon­tané­ment, est-ce que je cri­tique, dés­ap­prou­ve ou réplique ? Avoir des opin­ions diver­gentes est sain. La Bible dit : « Le fer aigu­ise le fer » (Pr 27.17). Respecter des avis dif­férents peut amélior­er les choses pour tout le monde. 4) Est-ce que je pense de manière créa­tive ? Est-ce que je passe du temps en famille ? Est-ce que j’appelle mon con­joint dans la journée pour déje­uner avec lui ? Est-ce que j’accompagne mes enfants à l’é­cole ou au foot pour leur par­ler ? On peut com­mu­ni­quer n’im­porte où, mais seule­ment si on en fait une priorité.