L’intégrité (2)

« Bien, bon et fidèle serviteur » Matthieu 25.21


Lorsque vous vous tien­drez devant le tri­bunal de Christ, vous enten­drez le mot « bien » pour la dernière fois : « Bien, bon et fidèle servi­teur ». Il ne sig­ni­fie pas : bien vu ou bien inten­tion­né, mais bien fait ! Ce jour-là, Dieu vous récom­pensera selon vos actes, non selon vos opin­ions ou vos inten­tions. L’idée de bon­té devrait vous accom­pa­g­n­er du matin au soir. La Bible dit : « Même un enfant man­i­feste par ses actes si sa con­duite est claire et droite » (Pr 20.11, BFC). Vous seul(e) con­nais­sez votre for intérieur, les autres ne voient que l’extérieur. Un dirigeant chré­tien écrit : « La parole ne coûte rien. Peu importe que vous croyiez être une bonne per­son­ne, on vous mesur­era à l’aune de vos actes. Peut-être pensez-vous qu’on peut être bon sans faire de bonnes actions. Mais ne sous-estimez jamais l’impact et l’influence béné­fique de celui ou celle qui fait sim­ple­ment la bonne chose, au bon endroit et au bon moment. » Mère Tere­sa a tou­jours évité les feux de la rampe. Elle se con­sid­érait comme une ser­vante, non comme une star. Son plus grand désir n’était pas d’être célèbre, mais fidèle. Par con­séquent, elle a eu de l’impact sur la vie de nom­breuses per­son­nes, même si sa seule pen­sée était de guérir une blessure à la fois. Voici un de ses ver­sets préférés, pronon­cé par le Christ : « En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous avez fait cela à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25.40). Alors, cherchez à faire le bien aujourd’hui.